Affaire Harvey Weinstein : les actrices françaises parlent aussi

Léa Seydoux et Emma de Caunes font partie des victimes du producteur américain. © Reporters

Emma de Caunes, Judith Godrèche et Léa Seydoux ont toutes les trois avoué avoir été harcelées sexuellement par le célèbre producteur américain. Des témoignages qui glacent le sang.

C’est un véritable cataclysme qui s’abat sur Hollywood depuis quelques jours, où de plus en plus de témoignages accablent le producteur américain Harvey Weinstein, accusé de harcèlement sexuel et de viols. Des faits révélés la semaine dernière par le "New York Times" et qui, depuis, enflamment le milieu du cinéma. Le producteur, l’un des plus puissants d’Hollywood, a été licencié dimanche dernier par sa propre boîte de production. Samedi prochain, l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences, qui décerne les Oscars, se réunira pour discuter des actions à prendre : "L’Académie juge répugnante, odieuse et contraire aux hautes exigences de l’Académie et de la communauté créative qu’elle représente la conduite décrite dans ces allégations", a-t-elle déclaré dans un communiqué. Parmi les stars qui l’accusent de viol : l’actrice italienne Asia Argento et Lucia Evans. Rosanna Arquette, Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Rose McGowan, Cara Delevingne, elles, ont expliqué avoir été harcelées sexuellement par Weinstein : main baladeuse, propositions indécentes, voire tentative de viol…

En France, plusieurs actrices sont sorties du silence pour témoigner, dont Emma de Caunes, qui a expliqué qu’en 2010, après avoir déjeuné avec le producteur au Ritz, à Paris, celui-ci lui a demandé de monter avec lui dans sa chambre pour lui donner un livre. Là, il a été dans sa salle de bains, en est sorti nu et a demandé à Emma de s’allonger sur le lit, assurant que d’autres femmes avant elle avaient fait la même chose. "J’étais pétrifiée. Mais je ne voulais pas le lui montrer, parce que je sentais que plus je paniquais, plus ça l’excitait. C’était comme un chasseur avec sa proie." Sortie précipitamment de la chambre, Emma a encore été harcelée de coups de téléphone de Weinstein dans les heures qui ont suivi.

Dans un entretien au "Guardian", Léa Seydoux, elle, a expliqué comment le producteur avait essayé d’abuser d’elle. "Tout au long de la soirée, il m’a regardée comme si j’étais un morceau de viande, explique-t-elle. Il faisait comme s’il envisageait de me donner un rôle. Mais je savais que c’était des conneries. Je le savais, je pouvais le voir dans ses yeux. Puis il a perdu tout contrôle. Il a soudainement sauté sur moi et a essayé de m’embrasser. J’ai dû me défendre. Il est grand et gros, alors j’ai dû résister vigoureusement. J’ai quitté sa chambre, j’étais dégoûtée."

Des stars qui s’ajoutent à la longue liste des plaignantes contre Weinstein qui, hélas, risque encore de s’allonger dans les prochaines heures, dans les prochains jours. Car les langues commencent seulement à se délier…

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET