Adeline Blondieau sur Johnny Hallyday : "J’étais persuadée être celle qui allait l’apaiser"

Adeline Blondieau s'est exprimée pour la première fois sur C8 depuis la mort de Johnny Hallyday.  © C8 - Capture d'écran
Adeline Blondieau s'est exprimée pour la première fois sur C8 depuis la mort de Johnny Hallyday. © C8 - Capture d'écran

La comédienne s'est mariée au rockeur à deux reprises. Pour les caméras de C8, elle s'est s'exprimée pour la première fois depuis la mort de Johnny Hallyday. L'occasion de revenir sur leur relation fusionnelle et de confier plusieurs anecdotes. 

Ce mercredi, la chaîne française C8 a diffusé un documentaire inédit intitulé "Héritage de Johnny: la guerre des clans". L’occasion pour Adeline Blondieau, l’ex-femme de Johnny Hallyday, de s’exprimer pour la première fois depuis le décès du rocker en décembre dernier. Pour rappel, la comédienne s'est mariée deux fois à la star. Un premier mariage a eu lieu à Ramatuelle en 1990 puis un deuxième à Las Vegas en 1994. L’année suivante, le couple s'est définitivement séparé. 

Pour les caméras de C8, l’actrice de "Sous le soleil" est revenue avec sincérité sur sa rencontre et son histoire d’amour avec Johnny Hallyday.  «Il était le meilleur ami de mon père donc il venait très régulièrement dîner à la maison. On passait également les vacances ensemble. Il me promettait qu’il allait m’épouser. Du haut de mes cinq ans, je trouvais ça formidable et j’y croyais, commence Adeline Blondieau. Quelques années plus tard, Johnny s’est séparé de Nathalie Baye donc il a débarqué à la maison, chez mes parents. Il devait rester quelques jours pour se ressaisir et finalement, il est resté quasiment un an. Il y avait toujours cette promesse de mariage. Ensuite, on s’est rapproché. Il y avait beaucoup de complicité. La relation s’est alors compliquée et est devenue plus secrète. Un jour, j’ai eu 18 ans et là, tout a changé. Il a posé les yeux sur moi et m’a dit : "Tu as 18 ans, alors je vais t’épouser". Ça me semblait évident car ça avait été la promesse de toujours. Un an après, on était marié.» 

Adeline Blondieau s’est également confiée sur son divorce. Une période "compliquée" et "douloureuse", selon elle. "J'étais persuadée être celle qui allait l’apaiser et le sauver de tous ses démons. (...) Il voulait que je sois tout le temps à ses côtés. Il voulait beaucoup de présence. Il n'aimait pas la solitude. Il avait des attentes auxquelles je ne pouvais pas répondre parce que c'était trop et à un moment donné, toutes ces attentes-là se heurtent à la réalité. C'était trop compliqué, trop douloureux. Je suis partie. J'étais trop jeune pour répondre à toutes ses attentes", explique la femme de 47 ans. 

Pas de question d'argent entre Adeline et Johnny

Même si elle ne s’exprimera pas sur les querelles qui opposent Laeticia à Laura et David, l'actrice affirme qu’aucune «histoire d’argent» ne l’a opposée à Johnny. "Quand on s’est séparés, chacun a payé ses frais d’avocat. J’ai refusé de demander une pension car je ne trouvais pas ça normal. C’était une histoire d’amour, pas une histoire d’argent. Je suis donc partie comme je suis venue."

Et Adeline Blondieau de se remémorer : "Le souvenir important que je garde de Johnny, c’est son humilité. Il a toujours eu cette simplicité. Quand il croisait des gens dans la rue, il prenait toujours le temps de faire une photo ou un autographe gentiment."

La comédienne garde également en mémoire le jour où Johnny lui a offert un bouquet de 101 roses. "On venait de passer devant le juge pour notre premier divorce. Le soir, je suis arrivée chez moi un peu dépitée et j’ai reçu un bouquet de 101 roses avec une carte où il était inscrit : "Cent roses parce que tu me manques, plus une parce que je t’aime". Évidemment, le lendemain on était à nouveau ensemble. "

"Aujourd’hui, j’ai envie de regarder tout ça avec un regard apaisé et un sourire", avoue Adeline Blondieau à la fin du reportage de C8. 

 

Rino Gallo

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET