5 choses étonnantes que vous ne saviez pas forcément sur Loïc Nottet

Loïc Nottet ne commande par exemple jamais de spaghetti bolognaise au resto… par peur de tomber sur des peaux de tomates ! © Isopix
Loïc Nottet ne commande par exemple jamais de spaghetti bolognaise au resto… par peur de tomber sur des peaux de tomates ! © Isopix

En attendant la sortie de son deuxième – et excellent – album, "Sillygomania", repoussé à une date encore indéfinie, le prodige belge de la pop a accepté de nous faire quelques révélations sur sa personnalité.

1. "Je suis syllogomane" Si son nouvel opus, qui devait initialement sortir le 20 mars mais dont la date a été repoussée et reste pour le moment inconnue, s’appelle "Sillygomania", ce n’est pas un hasard. Il s’agit de la contraction des mots "silly" ("idiot" en anglais) et syllogomanie, qui désigne le fait d’accumuler de façon compulsive les objets sans rien vouloir jeter. Une manie dont souffre Loïc. "Je suis très, très matérialiste, j’ai tendance à accumuler les choses sans pouvoir m’en séparer. Ça peut aller jusqu’aux emballages de bonbons. Et je ne vous parle pas des vêtements ! J’ai mal au cœur à l’idée de devoir allumer une bougie car ça veut dire qu’elle va disparaître. Comme je n’aime pas le bordel, il y a une pièce chez moi où je stocke tout. Mais la syllogomanie n'est pas que matérielle. J’accumule aussi énormément de choses en moi. Quand je me dispute avec quelqu’un, j’ai du mal à tourner la page. Même pour des choses futile

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET