"365 jours" : du vécu ou du pipeau ?

Anna-Maria Sieklucka et Michele Morrone en pleine improvisation dans "365 jours". © Capture vidéo
Anna-Maria Sieklucka et Michele Morrone en pleine improvisation dans "365 jours". © Capture vidéo

Les scènes de sexe de "365 jours", le thriller érotique de Netflix qui ne cesse de faire parler de lui, sont si réalistes que les gens se demandent si elles sont simulées ou pas. Michele Morrone, qui joue Massimo, donne la réponse.

Depuis que Netflix a décidé de sortir ses bijoux de famille en diffusant le thriller érotique polonais “365 jours” (365 DNI), la fièvre n’en finit plus de grimper. Les abonnés s’échauffent le sang ou les sens, selon qu’ils boudent ou non leur plaisir de mater la belle Laura et son Macho Massimo nous faire la bête à deux dos. La plateforme de streaming se réjouit tellement d’avoir eu la main heureuse qu’elle a décidé de remettre le couvert en sortant “Emmanuelle” du purgatoire. L’érotisme de la parenthèse enchantée des seventies contre les manières de gangster des années 2020. Mais si beaucoup trouvent complètement niaise ou dérangeante l’histoire d’amour sur fond de séquestration de “365 jours”, côté piment, le fauteuil en rotin de feue sylvia Kristel ne pique guère que les fesses, il faut bien le reconnaître.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET