“1917”: immersion en enfer

George MacKay, héros de guerre dans "1917". © WW Entertainment
George MacKay, héros de guerre dans "1917". © WW Entertainment

Ce mercredi 8 janvier sort le premier film événement de l’année, un long faux plan séquence qui nous propulse au coeur de la Première Guerre mondiale.

Vous pensiez en avoir fini avec la Première Guerre mondiale, dont les commémorations du centenaire sont encore dans toutes les mémoires? Vous vous trompiez. Mais ce n’est pas une raison pour bouder “1917”, le nouveau film de Sam Mendes, qui sort aujourd’hui. Vous vous priveriez d’ores et déjà de l’un des plus formidables événements cinématographiques de l’année, à voir absolument en salle! Sam Mendes, c’est bien sûr “Skyfall”, le film, unanimement applaudi, des 50 ans de James Bond. C’est aussi le réalisateur de sa suite, “Spectre”, moins appréciée. Le seul semi-échec d’un cinéaste capable de répondre à la fois à l’exigence du travail d’auteur et aux ambitions d’un blockbuster, qui a fait de l’éclectisme sa

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET