Molly Quinn : "Mon père est aussi drôle que Castle"

Quelle responsabilité que d'interpréter la fille de l'original et déluré Rick Castle ! Molly Quinn, alias Alexis, nous raconte les aventures d'une Texane à Hollywood.

Etes-vous une fan de romans policiers ?

J'adore ça ! Je suis aussi une inconditionnelle des films d'Alfred Hitchcock et des séries policières. J'apprécie les histoires qui me font réfléchir et où j'essaye de résoudre l'énigme. C'est pareil pour " Castle " : non seulement, c'est drôle, mais il y a aussi une super-dynamique entre les personnages et les intrigues sont captivantes.

Qu'est-ce qui vous plaît dans le personnage d'Alexis ?

Elle est facile à vivre, c'est une fille modèle comme vous n'en retrouvez pas forcément dans les séries télé du genre " Gossip Girl " ou " Vampire diaries ", où la vie des ados n'est pas, disons, normale. Les jeunes ne devraient pas être influencés par ça ! Alexis désobéit aussi, mais elle apprend de ses erreurs. C'est grâce à l'éducation qu'elle reçoit de sa grand-mère (Susan Sullivan), mais aussi aux péripéties vécues par son père lorsqu'il suit les enquêtes.

Connaissez-vous des ados qui soient aussi matures qu'elle ?

Luis, mon meilleur ami au Texas, est comme ça. Il sort en semaine, mais il sait qu'il doit réviser pour les examens, il pense aux conséquences de ses actes. Ce n'est pas facile et vous n'êtes pas considéré comme la personne la plus cool du lycée, mais oui, ce genre d'adolescent existe. (Rires.)

Avez-vous l'impression d'avoir ramé pour arriver là où vous êtes ?

Ce n'était pas trop difficile parce que j'adore ce que je fais, mais oui, j'ai travaillé dur. J'avais seulement 6 ans lorsque j'ai commencé à prendre des cours de théâtre. A 12, j'ai été repérée par l'agent de Dakota Fanning. J'ai quitté mon Texas natal pour Hollywood et je me suis mise à passer des auditions qui m'ont permis de décrocher de petits rôles dans " The Christmas Carol ", avec Jim Carrey, " Walk hard ", avec John C. Reilly et des publicités pour H&M, Ralph Lauren, etc. C'est comme ça que je suis arrivée au casting pour " Castle " et l'affinité avec Nathan (Fillion) n'aurait pas pu être meilleure !

Comment voyez-vous votre futur ?

J'ai hâte d'enrichir ma carrière avec de nouveaux rôles et de nouvelles expériences, que ce soit à la télévision ou au cinéma. Mais j'essaie de ne pas mettre la charrue avant les bœufs et de profiter de ce que je vis pour le moment. Je me perfectionne aussi dans d'autres arts, comme la danse et le violon. Je pratique les arts martiaux et l'escalade.

La rivalité entre les jeunes actrices à Hollywood est-elle aussi acharnée qu'on le dit ?

Hollywood est perçu comme l'endroit où le rêve de chacun peut se réaliser. Il est donc naturel d'y voir un grand nombre de jeunes talents et, oui, c'est vrai qu'il y a pas mal de compétition. Mais il existe une différence entre la recherche de la notoriété et le métier d'acteur. Ceux qui, comme Paris Hilton, veulent seulement être célèbres, alors qu'ils n'ont jamais rien fait de leur vie, ne vont pas loin en fin de compte. Vous devez vraiment vous impliquer dans ce que vous faites parce que si vous n'avez pas cette volonté, il est préférable de faire vos valises et de rentrer chez vous.

" Castle ", ce mercredi 25 mai à 20h20 sur RTL TVI

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans Ciné-Télé-Revue du 19 mai 2011.

Interview réalisée à Los Angeles par notre correspondante Catherine Nitelet-Vedder

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET