"V" au cinéma, ça vous dirait ?

"V", une armée d'envahisseurs extraterrestres cachant leur corps de reptile derrière une apparence humaine. Bientôt au cinéma? © Archives CTR
"V", une armée d'envahisseurs extraterrestres cachant leur corps de reptile derrière une apparence humaine. Bientôt au cinéma? © Archives CTR

Le créateur de la série de science-fiction des années 80 assure qu’une trilogie est en préparation. Envie de revoir les envahisseurs permanentés revenir sur Terre ?

Parmi toutes les séries télé qui ont fait la joie des années 80, "V" tient une place à part. C’était à peu près la seule série à mêler une petite part d’effroi à ses aventures de science-fiction. Si vous l’avez regardée à l’époque, vous n’avez pu oublier ses envahisseurs extraterrestres retirant leur peau humaine pour révéler des corps de reptiles voraces, qui faisaient croire qu’ils étaient nos copains pour mieux nous accommoder en sauce… Vous n’avez pu oublier non plus les permanentes de l’espace et les épaulettes intergalactiques qui paraient entre autres la perfide Diana, sorte de Joan Collins dans "Dynastie" matinée de lézard ! Et dire que ce look kitsch à souhait nous paraissait tout ce qu’il y a de plus normal à l’époque ! Et bien, il va peut-être falloir s’y refaire… et cette fois au cinéma !

Débutée sous forme d’une minisérie en 1983, "V" a connu un succès planétaire qui s’est prolongé la saison suivante avec "V, la bataille finale" avant de complètement l’année suivante à l’audimat (le dernier épisode n’a même jamais été tourné). En 2009, la série a effectué un premier retour à la télé, en s’inspirant du scénario original de Kenneth Johnson mais modernisée par le producteur des "4400" Scott Peters. Après un démarrage encourageant, elle patinera rapidement dans les audiences et ne sera pas renouvelée au bout de la seconde saison. Cet échec n’empêche pas Kenneth Johnson d’affirmer aujourd’hui que l’oeuvre de sa vie va renaître au cinéma. Une trilogie serait en préparation, produite par Barry Opper ("Jeepers Creepers"), dont Johnson assurerait l’écriture et la réalisation : "Nous sommes ravis de collaborer avec Desilu Studios Inc. pour amener dans le 21ème siècle notre intemporelle - et tout à fait à propos aujourd’hui - histoire de résistance face à la tyrannie. Il s’agira d’une trilogie qui racontera l’intégralité de cette aventure épique telle que je l’ai toujours imaginée", a expliqué le scénariste au magazine "Digital Spy". Problème, Kenneth a 75 ans et comme seule réalisation à son actif "Steel, justicier d’acier", avec Shaquille O’Neal, un nanar très justement oublié. Un peu court pour se lancer dans un blockbuster en trois parties. N’empêche qu’on a bien adapté "L’agence tous risques" au cinéma, qui était pas mal skitsch aussi… Et vous, faire revenir les lézards de l’espace, ça vous dirait ? A l’heure où Donald Trump occupe la Maison-Blanche, ça a du sens, ne fût-ce que capillairement parlant…

Jane Badler jouait la terrible Diane, commandant l'invasion de la Terre. © Archives CTR
Jane Badler jouait la terrible Diane, commandant l'invasion de la Terre. © Archives CTR

Marc Singer était Mike Donovan, le chef de la Résistance. © Archives CTR
Marc Singer était Mike Donovan, le chef de la Résistance. © Archives CTR

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET