"Star Wars" reprend de la Force pour dix ans

Bob Iger, le boss de Walt Disney Company, annonce déjà une quatrième trilogie, avec Rian Johnson aux manettes. De quoi relancer le titre, à la baisse juste avant !

L’empire "Star Wars" n’a pas fini d’envahir l’espace… des salles de cinéma ! Ce jeudi, le patron du groupe Disney, Bob Iger, a frappé fort en annonçant déjà la mise en chantier d’une nouvelle trilogie, la quatrième… Alors que le deuxième épisode de la troisième, "Les derniers Jedi", sortira seulement le mois prochain. « Nous avons déjà d’autres super-films ‘’Star Wars’’ en préparation pour les années qui viennent, en plus de la sortie, dès 2019, de l’épisode 9 de la saga. Nous sommes très heureux d’annoncer que nous venons de signer un accord avec Rian Johnson, le réalisateur des ‘’Derniers Jedi’’ pour développer une toute nouvelle trilogie Star Wars. » Une nouvelle qui a fait sursauter de joie les fans de la saga et qui confirme tout le bien que les Studios Disney pensent du réalisateur de seulement 43 ans, qui s’était fait remarquer avec "Looper", il y a cinq ans. Évidemment, impossible pour l’instant de connaître le contenu de ces épisodes.

Alors que la création de George Lucas fête ses 40 ans cette année, elle est déjà quasi assurée d’être toujours en salle pour ses 50 ans. Iger avait prévenu en 2012, en rachetant LucasFilm, qu’« il avait de grandes ambitions » pour la franchise. Il tient parole, puisque, entre chaque épisode des trilogies, un spin-off voit le jour. Il y a eu "Rogue One : a Star Wars story", il y aura en mai prochain "Solo", le film consacré à la jeunesse de Han Solo, un projet encore sans titre est déjà daté aussi pour 2020… et il n’y a aucune raison que Disney en reste là.

Surtout que Disney a annoncé aussi travailler sur « une série "Star Wars "» pour son futur service de diffusion en flux, qui devrait être lancé fin 2019. Elle sera accompagnée d’autres "séries originales et de quatre à cinq films par an produits exclusivement pour ce service". Une concurrence qui risque de faire mal à Netflix et Amazon. Le groupe lancera aussi un service de streaming sportif. Des projets qui ont pour but de rentabiliser plus encore l’investissement de 4,05 milliards qu’a représenté l’achat de LucasFilm. Ce n’est pas complètement un hasard si l’annonce d’Iger sur les ambitions à propos de "Star Wars" est tombée ce jeudi, en même temps qu’étaient affichés les résultats en baisse, inférieurs aux attentes, pour le quatrième trimestre de son exercice décalé 2017. Alors que le titre était en baisse, il vient de repartir à la hausse.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET