Le top 5 des films de Noël 2017

 © Belga
© Belga

Les fêtes sont l’occasion de s’offrir une toile en famille. Mais que choisir pour être sûr de faire plaisir à tout le monde ? Voici notre sélection tout à fait subjective. 

Santa & Cie

Santa, alias le père Noël, est obligé de filer sur Terre avec ses rennes pour trouver de la vitamine C. Il y a urgence : alors qu’approche le réveillon, ses 92 000 lutins chargés de fabriquer les cadeaux des enfants sont tous malades ! Alain Chabat en Père Noël, c’est le choix numéro un. Réalisé avec des moyens « à l’américaine », spectaculaire et coloré, son « Santa & Cie », mais aussi plein de second degré, d’effets à tiroir, il distribue généreusement les gags pour petits et grands.

Coco

Depuis plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un déchirement pour l’enfant, qui rêve de devenir un grand musicien. Par un étrange concours de circonstances, Miguel se retrouve propulsé dans le Pays des Morts, où il va découvrir l’explication du rejet de la musique par sa famille. Une idée audacieuse de Pixar (« Vice-versa ») traitée à hauteur d’enfants, avec naïveté et tendresse, mais aussi plein d’inventions, une animation léchée, des images de toute beauté. Impossible d’échapper à l’émerveillement.

Paddington 2

Parfaitement installé dans sa nouvelle vie à Londres, l’ours Paddington pense avoir trouvé le cadeau parfait pour le 100e anniversaire de sa chère tante Lucy, un livre animé exceptionnel. Il travaille dur pour pouvoir l’acheter, mais quand le livre est volé, Paddington se retrouve accusé ! Une histoire forte traitée avec finesse sans jamais cesser d’être drôle, une réalisation mélangeant animation et prises de vues réelles tout simplement époustouflante et, cerise sur le gâteau, Hugh Grant est de la partie !

Wonder


August est né avec une grave malformation au visage qui a nécessité 27 opérations de chirurgie. Aujourd’hui, à 10 ans, il peut enfin aller à l’école comme les autres enfants. Mais les débuts sont difficiles pour « Auggie », traité de monstre par ses condisciples. Jusqu’à ce que grâce à son humour, sa persévérance et le soutien de sa famille, il gagne l’affection de tous. L’histoire de famille sucrée et fondante par excellence, mais trois étoiles. Emmenée par la révélation de « The room », le jeune Jacob Tremblay, sous la supervision de Julia Roberts et Owen Wilson. N’oubliez pas vos mouchoirs ! (Sortie le 27 décembre)

Le musée des merveilles

En 1977, un garçon devenu accidentellement sourd fugue à la recherche de son père, à New York. Cinquante ans avant, une petite fille sourde elle aussi a effectué le même chemin. Leur itinéraire passe par un « cabinet des curiosités ». Todd Haynes (« Carol ») se régale et nous régale avec cette double histoire, dont l’une tournée comme un film muet des années 20. Un exercice de style qui vous embarque grâce à la force de ses images, du travail sur le son et de son inventivité, pour une histoire qui tient du conte. Vous aurez envie aussi de découvrir la magie de ce cabinet de curiosité et plus encore cette incroyable réplique de New York en modèle réduit, exposée au Museum of Arts du Queens, qui s’étend sur 875 mètres carrés.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET