JoeyStarr "ivre et cachetonneur"

Piqué au vif, Fabrice Du Welz a répondu aux propos insultants de Joey Starr © Archives CTR

Traité d’"abruti" par l’acteur, le réalisateur belge Fabrice Du Welz, qui l’avait dirigé dans "Colt 45", répond... et c’est cinglant !

La réponse du berger à la bergère n’aura pas tardé. Samedi dernier, sur le plateau d’"On n’est pas couché", le réalisateur belge Fabrice Du Welz était traité, en son absence, d’"abruti" par JoeyStarr. L’acteur ajoutait qu’il ne s’était "même pas rendu compte que tout le monde avait envie de lui décrocher la tête avec les dents. Tous les acteurs. Même l’équipe, quoi !"

JoeyStarr parlait de leurs rapports sur le tournage de "Colt 45", sorti en 2014. Un film effectivement raté, mais dont on savait déjà à l’époque que la production avait été compliquée.

Piqué au vif, Fabrice Du Welz, qui a quand même réussi "Calvaire" et "Vinyan", répond à ses propos insultants via Instagram : « Joeystarr - qui était payé la somme rondelette de 50.000 euros par jour de tournage - n’a jamais été sobre lors de ses six jours de tournage. Il était au mieux ivre, au pire sous emprise chimique (puissante) qu’il prenait entre les prises… »

Du Welz ajoute : « Mon plan de travail a été réduit par la production afin de payer les deux vedettes du film, Gérard Lanvin et Joeystarr (qui refusaient de revenir sur leurs salaires), aux dépens de mon scénario qui a subi de nombreuses coupes et détériorations. Ce climat anxiogène a créé de vives tensions entre la production, les deux acteurs cachetonneurs et moi-même. »

Le réalisateur revient aussi sur leur altercation, qui a « été violente et ne s’est pas passée comme il la raconte. Il se donne le beau rôle et le dernier mot, il en a le droit, il est médiatique mais ce n’est pas pour autant la vérité. »

Fabrice Du Welz. © Archives CTR
Fabrice Du Welz. © Archives CTR

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET