[17:03] Une série futuriste qui fait peur [16:00] Russell Crowe réalisateur [14:52] La semaine "télé" par Fabrice Staal [14:02] Carton pour "Diana, notre mère" sur RTL [13:50] Dr Mamour devient professeur [12:13] Rose Byrne attend un heureux événement! [11:46] Sophie Davant : "Je m'attache à tout" [10:58] David Pujadas débarque sur LCI [10:13] Star Wars : casting 3 étoiles ! [08:55] Laurent Bignolas : "Je ne révolutionne pas Télématin"
22 / 08 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 05 Juin 2017

Isabelle Vitari : "Sur scène, je pars dans mes délires"

Isabelle Vitari :
© Reporters
L'interprète de Karine dans "Nos chers voisins" présentera son one woman show en septembre à Waterloo lors d'un nouveau festival d'humour, le Waterlol.

On connaît votre personnage dans « Nos chers voisins ». Mais à quoi ressemble l’univers d’Isabelle Vitari sur scène ?
Isabelle Vitari : J’ai un humour très expressif. Je fais beaucoup de gestes, c’est sans doute mon côté italien. Et j’ai pas mal de recul sur ce qui se passe. Je fais rire tout le monde autour de moi en apportant mon regard décalé. C’est pour ça que j’aime monter sur scène. C’est mon deuxième spectacle. Dans le premier, je m’étais un peu planquée derrière des personnages en incarnant huit femmes. Et là, cette fois, j’ai eu davantage envie de me livrer. D’où son titre, « Isabelle Vitari se livre ». J’évoque par exemple mon enfance, le fait que mon père était policier et qu’il nous a élevées, ma sœur et moi, selon un plan Vigipirate. Je prends à chaque fois la vérité comme point de départ, et ensuite je pars dans mes délires.

Dans le show, vous tournez aussi en dérision ce que vous appelez la banalité de votre existence…

I.V. : C’est vrai. Souvent, les spectacles partent d’une blessure. Moi, il ne m’est rien arrivé ! J’ai eu une vie très heureuse. Du coup, je rêve d’être la pire des mères indignes, de plaire aux exhibitionnistes et d’être aussi portée sur le sexe que mes parents à la retraite. Mon père et ma mère ont divorcé à 68 ans et je les vois célibataires, en pleine forme et sexuellement actifs, tandis que moi, je suis claquée. J’ai hâte d’avoir leur âge pour m’éclater aussi ! (Rires.)

Vous venez jouer dans un nouveau festival, le Waterlol Comedy Festival.

I.V. : Oui, c’est Gérard Pullicino (ex-mari de Lara Fabian et réalisateur de télé) qui est à la base de cette manifestation. On se connaît depuis des années et c’est lui qui m’a poussée à monter mon premier spectacle.

Vous êtes surtout connue grâce à « Nos chers voisins ». Comment expliquez-vous le succès de la capsule ?
I.V. : Je pense qu’on connaît tous au moins un voisin qui ressemble à l’un des protagonistes. Et puis, c’est très bien écrit et drôle. Dans la rue, les gens me remercient car ce programme leur fait du bien, il les fait rire.

Quels sont vos points communs avec Karine ?
I.V. : Je suis un peu bordélique dans la vie. Je peux également être impulsive, sans être une folle hystérique. Je suis quand même plus calme.

Il paraît que votre compagnon dans la vie a eu peur que vous ne tombiez amoureuse de votre partenaire dans la série, comme Jean Dujardin et Alexandra Lamy ?

I.V. : C’est vrai. Ce qui est tout à fait normal. C’est même mignon, ça prouve qu’il tient à moi. Mais c’est passé, il n’est pas jaloux. Il sait qu’il n’a aucune inquiétude à avoir.

« Nos chers voisins » va évoluer ?

I.V. : Oui. TF1 a décidé d’arrêter de tourner la version quotidienne. Elle est toujours diffusée, car il y a énormément de stock, mais on ne mettra plus en boîte de nouvelles séquences courtes. Par contre, on va réaliser des épisodes de 52 minutes, avec de vraies histoires. C’est un nouveau défi.

A côté de ça, vous incarnez des rôles plus sérieux, comme dans « Meurtres à Aix-en-Provence »…
J’ai beaucoup de chance, car généralement, quand on a l’étiquette « actrice comique », on vous met dans une case et on ne vous en sort plus.

« Isabelle Vitari se livre », le 16 septembre au Waterlol Comedy Festival. Infos : waterlol.be.

Frédéric Seront




imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes