[16:18] "Coûte que coûte" loin des sentiers battus [15:42] Un couple à la vie pas comme à l'écran [15:19] Voyage de la Belgique à Cannes [13:48] Céline Dion : "Ce qui s'est passé hier n'a aucun sens" [13:06] Mireille Darc va mieux [12:04] Vincent Lindon : "Rodin m'a fait peur" [11:16] Les hommages 007 à Roger Moore [10:48] "Esprits Criminels" en fin de course ? [09:48] "Top Gun 2" aura bien lieu ! [09:28] Les excuses de Cyril Hanouna
25 / 05 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Actu | 19 Mai 2017

Isabelle Boulay : “Mon fils veut faire "The Voice Kids"”

Isabelle Boulay : “Mon fils veut faire
Sony
Nous avons rencontré la chanteuse québécoise à l'occasion de la sortie de son album "En vérité". Elle est également revenue sur son rôle de coach dans l'émission de télé-crochet, "La voix".

"En vérité" est votre premier album de chansons originales depuis six ans, après votre disque de reprises de Reggiani, en 2014. On a l’impression que cet opus est imprégné de la femme de 44 ans que vous êtes aujourd’hui et de ce que vous avez vécu durant ces six ans…
I.B. : C’est drôle, car vous n’êtes pas le premier à me le dire. Pourtant, je suis une interprète. Quand je reçois une chanson, je ne la lie pas à ma vie personnelle. Ce ne sont pas des textes autobiographiques. J’ai toujours eu beaucoup de pudeur. Pour moi, il faut avant tout que la chanson aille vers le public, que les gens puissent y trouver leur place.

Outre ce nouveau CD, vous êtes coach dans "La Voix", la version québécoise de "The Voice". Qu’est-ce que ça vous a apporté ?
C’est une manière de tendre la main à quelqu’un et de redonner une part de ce que j’ai reçu dans ma carrière. Donner confiance, aider à se tenir debout dans ses convictions, dans sa musique. Je me suis vraiment impliquée dans ce rôle. J’ai pris ça comme une mission.

Vous pourriez faire « The Voice » en France ?
On me l’a proposé au début. Comme je venais d’avoir mon fils, j’avais décliné l’offre. Mais si l’on me le redemande maintenant, pourquoi pas ?

Votre fils de 8 ans, Marcus, suit vos prestations dans "La Voix" ?
Oh oui, il aime beaucoup. Il a ses candidats favoris. Souvent, nos affinités se rejoignent. Marcus a la fibre artistique, il chante, joue du violon et du piano. Il va dans une école où 40 % du temps est consacré à la musique. Il aime vraiment ça.

Il pourrait participer à « The Voice Kids » ?
Il me l’a demandé, mais il n’est pas encore prêt, à mes yeux. Car il ne s’agit pas juste de chanter, mais de subir la pression, le regard des autres, ce que les camarades de classe vont penser. Moi, quand j’étais petite, j’étais capable de vivre avec ça, mais mon fils est bien plus sensible. S’il a envie de devenir chanteur un jour, je ne l’en dissuaderai pas, mais je veux qu’il sache que c’est un métier qui demande beaucoup de travail et prend énormément de place dans une vie personnelle.

Frédéric Seront

Isabelle Boulay sera en concert au Théâtre Royal de Mons le 16 novembre.







imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes