[20:58] Adieu Jerry Lewis [18:00] Alix Poisson : "Je suis mieux maintenant qu'à 25 ans" [17:29] Jessie T. Usher et Samuel L. Jackson dans "Shaft" [16:04] "Saw" : de film à attraction ! [14:17] Des nouveautés dans "Questions pour un Champion" [11:53] Anya Taylor-Joy dans le remake de "Nosferatu" ? [10:15] "The Voice Kids" : ça promet ! [17:30] Cécile de Ménibus a repris ses études [16:07] Glenn Close dans une comédie musicale ? [13:50] Miley Cyrus : son clip en hommage à Elvis Presley
21 / 08 / 2017
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Télé | 13 Août 2011

Hélène Rolles : "Le public ne m'a pas oubliée"

Hélène Rolles :
© TMC
A 45 ans, l'actrice reprend le rôle qui l'a rendue célèbre dans une nouvelle sitcom baptisée « Les mystères de l'amour », cousine éloignée d'« Hélène et les garçons ». L'actrice-chanteuse revient avec nous sur son parcours.

Vous voilà de retour après sept ans d’absence avec « Les mystères de l’amour ». De quoi s’agit-il exactement ?

C’est une suite des « Vacances de l’amour » avec toute la bande de l’époque. Je reviens d’une mission humanitaire où j’ai aidé des enfants dans un orphelinat éthiopien et je retrouve mes amis, tous bien installés. Nicolas est photographe, Bénédicte et José sont responsables d’un restaurant…

La série n’est pas encore diffusée en Belgique, mais en France, on peut dire que le succès est au rendez-vous !

Nous avons retrouvé notre public, car il y avait une vraie demande de sa part. Ça fait chaud au cœur. Je suis contente. En revanche, je trouve dommage que les Belges soient privés de ce retour. J’ai de très bons souvenirs chez vous.

Pourtant, vous avez hésité longtemps avant de revenir…

C’est exact. Depuis la fin d’« Hélène et les garçons », je vivais au calme dans ma maison du Mans. En acceptant ce projet, je savais que cela signifiait un come-back sous les projecteurs et, par conséquent, une nouvelle médiatisation.

Vous êtes restée en contact avec vos camarades durant toutes ces années ?

Oui, nous sommes tous restés très potes. Les ponts n’ont jamais été coupés, je vous rassure. C’est une belle amitié qui existe depuis vingt ans.

« Les miracles de l’amour » passent toujours sur AB3. Vous aimez toutes ces rediffusions ?

Il m’arrive de tomber de temps en temps sur des épisodes que programme la TNT en France. Aujourd’hui, j’ai découvert que mes neveux étaient fans ! En voyant ces images, je trouve que la série n’a pas trop mal vieilli… A part les vêtements que l’on portait ! (Rires.)

En 2005, vous avez participé à « 1ère Compagnie », une télé-réalité de TF 1. Quel souvenir en gardez-vous ?

De l’émission en soi, pas grand-chose. En revanche, je conserve un excellent souvenir de la Guyane. Un pays magnifique ! J’ai même eu envie de m’y installer… Grâce à ce programme, nous avons eu la chance de survoler la contrée à bord d’un ULM. C’était fantastique ! Je m’entendais bien avec Vincent Moscato et Pascal Gentil. Nathalie Simon était aussi très sympa. Nous avons passé deux mois ensemble, mais c’est tout. Quand on se voit, on se salue et ça s’arrête là. J’avoue que je ne regarde pas la télé-réalité, je suis plutôt séries.

Vous souvenez-vous de votre passage dans le Télévie ?

Oui, très bien. Je ne me rappelle plus l’année, mais cet élan de générosité m’avait profondément touchée.

Il paraît que vous n’aimez pas trop parler de ce que vous avez fait pendant toutes ces années loin de la télévision…

En effet et je ne compte pas en dire plus avec vous. (Sourire.) Redevenir anonyme était un choix de ma part. J’avais besoin de faire le point. Mais je sais que le public ne m’a pas oubliée.

Et la chanson, est-ce toujours d’actualité ?

Oui. De belles choses se préparent, comme deux concerts à l’Olympia les 6 et 7 janvier 2012, et j’espère de tout cœur un retour en Belgique !

Interview au Festival de Télévision de Monte-Carlo : Fabrice Staal



imprimer imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter

Voir toutes les affiches Voir tous les programmes