[17:23] Ils sont si Minions ! [16:40] Clooney, Dujardin et Nespresso : la pub enfin dévoilée [16:29] Mathieu Kassovitz : du rififi autour de « Vie sauvage » [15:36] Pas de Philip Seymour Hoffman numérique [14:33] Patrick Sébastien : "On peut être riche et célèbre sans rien faire" [13:40] James Spader dans le nouveau "Avengers" [12:21] Laurence Boccolini flingue l'équipe de "Touche pas à mon poste" [11:24] Le jour où CTR a reçu Rocco Siffredi [11:17] "L'Europa League" toujours sur Club RTL [10:44] La RTBF produit une nouvelle série télé
30 / 10 / 2014

Les Editions Ciné Revue, c’est 65 ans d’histoire(s) !

Tout a commencé grâce à deux hommes, Jean Leempoel et Joe Van Cottom.
 
Pendant la guerre de 1940 la parution du journal « Théâtra Revue », dont l’éditeur était Jean Leempoel, fut interrompue.  Après ces années difficiles, les deux hommes  décidèrent de relancer le journal  sous une nouvelle formule qui allait faire rêver toute la Belgique mais aussi d’autres pays.

 Ils créèrent un magazine qui allait parler des plus grandes stars du cinéma.
 
Histoire Ciné Télé Revue A cette fin, Jean Leempoel engagea  Joe Van Cottom  en tant que rédacteur en chef et le 13 octobre 1944,  ils fondèrent,  « Théâtra Ciné Revue » qui, très rapidement, devint « Ciné Revue ». Le succès  du nouveau magazine fut immédiat. Cet hebdomadaire belge s’imposa rapidement dans plusieurs pays étrangers et principalement en France.

L’idée de génie des deux hommes fut d’axer le magazine sur le cinéma américain et d’envoyer Joe Van Cottom régulièrement à Hollywood. 

Il fut l’un des premiers journalistes européens à débarquer Outre-Atlantique et les américains lui déroulèrent « le tapis rouge ». Cela lui permit de rencontrer les plus grandes stars du cinéma de l’époque telles que Marilyn Monroe, John Wayne, Charlie Chaplin, Walt Disney, Robert Mitchum, Spencer Tracy, Kirk Douglas, Elisabeth Taylor, Grace Kelly et bien d’autres monstres sacrés dont certains furent mêmes ses amis. Grâce à ses liens si forts avec les vedettes,

CINE REVUE fit ainsi rêver des générations entières en racontant dans ses pages la vie extraordinaire des plus grandes étoiles du cinéma.
 
Le succès grandissant, la rédaction fit appel à d’autres correspondants à l’étranger et c’est ainsi que Joan Mac Trevor (Jenny Dhont) rejoignit la fabuleuse aventure de CINE REVUE. 

Joan Mac Trevor assura pendant 40 ans le rôle de correspondante exclusive de CINE REVUE à Hollywood. Un privilège qui lui permit, à elle aussi, de nouer très rapidement des liens d’amitié avec les artistes qui avaient pris l’habitude de la croiser sur les plateaux de cinéma.

Rock Hudson et Tony Curtis furent les premiers à  ouvrir leur porte à la journaliste. John Wayne prit plaisir à la retrouver régulièrement sur les lieux de tournage de ses westerns, (A l’époque, les journalistes suivaient les stars sur les tournages). Et lorsque Kirk Douglas épousa une attachée de presse belge, c’est tout naturellement que Joan Mac Trevor en fut la première avertie.

Aujourd’hui encore, le magazine CINE TELE REVUE dispose d’une correspondante permanente et exclusive à Hollywood.

Pendant ce temps, de l’autre côté de l’océan, la petite équipe de CINE REVUE s’agrandit progressivement. D’abord situés à Schaerbeek, Avenue Maréchal Foch, les bureaux de l’hebdomadaire s’établirent en 1980 au 101 de l’Avenue Reine Marie Henriette à Forest dans un bâtiment construit à cet effet et qui abrite encore aujourd’hui les bureaux des Editions Ciné Revue sa.
 
Depuis sa création le magazine a connut plusieurs grandes périodes de réflexions. L’une d’entre elles fut extrêmement importante : à la fin des années 50, la rédaction décida de miser sur l’essor de la télévision et de la place que celle-ci allait prendre au sein des foyers.  Dans un premier temps, décision fut prise d’introduire très parcimonieusement l’« l’ennemi du grand écran » dans l’hebdomadaire en proposant dans ses pages, de manière très succincte, les grilles des programmes de télévision.

CINE REVUE ne voulant malgré tout pas lâcher ses premières amours, le sujet principal du magazine resta LE cinéma  C’est au tournant des années 70 que le magazine « surfa » sur une tendance du moment : l’érotisme.  Pendant quelques années, CINE REVUE envisagea d’endiguer la désaffection de ses lecteurs en proposant un poster central représentant une starlette plutôt qu’une star.

Au début des années 80, CINE REVUE opéra un virage à 180° en donnant la première place à la télévision et à ses stars.  Le magazine suivit toujours de très près le monde du cinéma mais il n’existait plus aucun doute sur le fait que la télé avait supplanté le 7è Art.

Par la suite, une seconde révolution due à l’évolution du monde audiovisuel s’opéra : on ouvrit les pages du magazine à toutes les célébrités. Celles du cinéma et de la télévision mais aussi celles du sport, de la chanson, de la mode, du milieu artistique, de la politique, … CINE REVUE devint donc un hebdo « ciné-télé-people » invitant dans son univers toutes les personnes célèbres de tous milieux confondus.
 
En 1983, une autre grande révolution s’opéra : la publicité fit son entrée dans les pages du magazine. Jusqu’alors, le titre existait sans le soutien des revenus publicitaires, il fut le dernier à faire cette « concession » qu’il ne regretta pas car ces rentrées financières lui permirent d’investir afin d’améliorer encore la qualité du magazine.

En 1984, le magazine se devait d’assumer pleinement son orientation télé et il fut décidé d’intégrer le mot « TELE » dans son appellation. Depuis lors, le magazine porte toujours ce nom : CINE-TELE-REVUE


De tout temps CINE TELE REVUE fut très attentif à maintenir la proximité avec son lectorat. A cet effet, une partie très pratique fut ajoutée au magazine dans le courant des années 90 avec notamment des rubriques telles que « Vos droits », « Animaux », « Santé », « Automobile », etc ….

Aujourd’hui, la démultiplication des sources d’informations a rendu les lecteurs encore plus exigeants.  CINE TELE REVUE s’attache à maintenir les valeurs existantes tout en y alliant la modernité attendue par le lectorat actuel. Une évolution dont il faut tenir compte chaque semaine.

En 2000, CINE TELE REVUE a été le premier magazine belge à développer un site internet (www.cinetelerevue.be).
 
2009 est une année importante pour ce nouveau média et l’utilisation de plus en plus fréquente de ce support par une grande partie de la population entraine le développement d’une nouvelle version destinée à clairement positionner la marque CINE TELE REVUE dans l’univers des médias de pointe.

Depuis 2012, une application smartphone permet d'ailleurs aux lecteurs de découvrir et de sélectionner leurs programmes télé grâce à leur téléphone portable :  www.cinetelerevue.be/applictr.


imprimer
Digg FaceBook Linkedin MySpace Twitter
Êtes vous pour ou contre le congé paternité obligatoire?
Voir les autres sondages