"Taken" : une série explosive

Clive Standen est le nouveau visage deBryan Mills. © Taken

Les films avaient connus un grand succès, la version télévisée semble suivre le même chemin. L'acteur principal, Clive Standen y est pour beaucoup.

Sorti dans les salles en 2009, le premier « Taken » avait rapporté plus de 200 millions d’euros, et les deux autres, en 2012 et 2015, quelque 100 millions de plus ! Autant dire que la franchise coscénarisée et produite par Luc Besson a marché du tonnerre. Cela ne nous surprend donc pas qu’elle ait été adaptée en série. Rassurez-vous, cette dernière ne reprend pas les histoires déjà racontées sur grand écran. Il s’agit d’un prequel, ce qui signifie que son action se passe avant celle des films avec Liam Neeson. Ici, son personnage, Bryan Mills, a la trentaine et est incarné par Clive Standen. Ancien béret vert, il est, au début du premier épisode, frappé par une tragédie. Alors qu’il voyage en train avec sa jeune sœur Cali, celle-ci est abattue sous ses yeux par deux tueurs qu’il croit être sans lien avec lui. Cette introduction est d’un très bon niveau, solide, haletante, mais aussi violente. Aux Etats-Unis, le public a immédiatement adhéré, cet épisode pilote, diffusé le 27 février sur NBC, ayant rassemblé, juste après « The Voice », quelque 7 millions de curieux. La version cathodique de « Taken » doit beaucoup au charismatique Clive Standen. Déjà vu dans les séries « Doctor Who » et « Camelot », l’Irlandais au corps taillé dans le roc a réellement émergé, en 2013, grâce à sa composition du chef Rollo, premier propriétaire de la Normandie, dans la série « Vikings », également diffusée par la Deux.

"Taken" – 20h15 – la Deux 

Jean-Philippe Darquenne

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET